Pourquoi Nantes et Caen sont des faux jumeaux ? 1ère étape : un bloc équipe bas, compact et efficient

Après 10 journées, Nantes est classé 3ème de Ligue 1 et au regard de nombreux indicateurs, on serait tenté de parler de miracle ou a minima de magie.

Nantes a adopté un plan de jeu rappelant les plus nostalgiques d’entre nous. En 2015, le Stade Malherbe détonnait avec le jeu le plus direct d’Europe et des fondamentaux qui ressemblent à ceux de Nantes version Ranieri.

Je vous encourage à lire cet article La méthode Ranieri version Canari de @rashgod_, qui a analysé le jeu nantais et qui corrobore mon point de vue.

Les facteurs clefs de succès de Nantes sont :

  • un bloc équipe bas et compact et efficient
  • où on laisse la possession de balle à l’adversaire,
  • mais une efficacité redoutable au regard de cette possession
  • grâce à son jeu rapide et vertical.

Sur ce post, je me suis intéressé au premier facteur en comparant les performances nantaises aux performances caennaises.

1ère étape : Le bloc équipe bas et compact et efficient

Côté efficience, Nantes a encaissé 7 buts pour 128 tirs subis soit 1 but encaissé tous les 18 tirs (#1er en ligue 1).

Caen est également très bon dans ce domaine et n’a encaissé que 8 buts pour 95 tirs subis (#1er en ligue 1) soit 1 but encaissé tous les 12 tirs.

//Nantes sort vainqueur de ce duel car qualitativement la dangerosité des occasions concédées est moindre : 0,08 expected goals par tir contre 0,10 pour Malherbe

Afin de juger du positionnement du bloc équipe, j’ai comparé le positionnement moyen des joueurs depuis le début de la saison. J’ai volontairement mis de côté les deux premières journées de ligue 1 pour le Stade Malherbe afin de ne pas fausser les résultats (changement de dispositif à partir de la troisième journée).

Les constats :

  • Les défenseurs centraux nantais sont plus proches ;
  • Les milieux axiaux nantais sont plus proches ;
  • Les défenseurs centraux nantais sont plus proches de leurs milieux axiaux ;
  • ces quatre joueurs sont plus bas à nantes ;
  • le défenseur gauche nantais est plus bas ;
  • les milieux offensifs nantais sont moins écartés ;

//Visuellement, l’objectivation par la carte du positionnement moyen des joueurs atteste l’impression d’un bloc nantais dense et bas permettant une excellente couverture des espaces là où le positionnement des joueurs du SMC est plus diffus

De quoi faire réfléchir le stade Malherbe ?

Publicités

Auteur : statmalherbe

Fanalyste surcoté sublimant les zéro-zéro pour y voir de belles choses, comme pastis. Je suis un génuflecteur de la construction en u vers l'extérieur sans pénétration axiale du SMC. On me dit souvent que je suis pédant quand je m’excuse d’être pédant. Oui, parce que je parle comme un vieux avec des expressions de vieux alors que je suis né le même jour que Jean Calvé (qui a un prénom de vieux)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s