Recruter Timo Stavitski était rationnel

Timo Stavitski a pour la première fois porté le maillot malherbiste lors de la rencontre face à Bordeaux.

Il a réalisé une première prometteuse, avec beaucoup d’abnégation comme à la 61ème où il a taclé dans les pieds de Baysse pour offrir un ballon chaud à Ivan Santini. Aligné à côté de Santini dans un 1-4-1-2-1-2 (alors qu’il occupait le poste de milieu droit en Finlande), Il a beaucoup bougé durant 70′ avant d’être remplacé.

Carte de chaleur de Stavitski @Bordeaux

FullSizeRender

Jeune joueur de 19 ans, il a fait bonne impression au coach caennais dès son arrivée début janvier :

« Timo m’a plutôt fait une bonne impression. Il va vite, il est relativement puissant et il prend la profondeur. Si je décide de le prendre dans le groupe, c’est parce que je suis persuadé qu’il peut nous apporter quelque chose. »

Timo est précoce. Il a déjà engrangé beaucoup de temps de jeu en Finlande pour sa première saison chez les seniors en 2017. Dans son ancien club de RoPS, il s’est installé comme titulaire au poste d’ailier droit. Il a disputé 2 068 minutes en 2017 en 30 apparitions soit 69 minutes en moyenne par match.

Patrice Garande : « C’est très vite, puissant, technique. Il est très percutant dans les un contre un. C’est un joueur de couloir qui travaille beaucoup. Même s’il est jeune et que c’est un recrutement plus pour l’avenir que pour répondre à un besoin immédiat, il jouera s’il est bon. Peu m’importe qu’il ait 18 ans.  »

Avec l’aide d’@oskarikarppinen, fananalyst et blogueur finlandais, j’ai pu avoir accès à ses statistiques finnoises. Prudent, lors de l’annonce de son transfert, l’analyse de ses données et sa prestation de mardi soir m’ont rendu curieux et impatient de le revoir.

Les statistiques qui m’ont été fournies ne permettent pas d’avoir une vision globale de ses performances. Néanmoins, elle donne déjà un aperçu de son potentiel offensif.

J’ai comparé ses statistiques dans les différents registres avec les statistiques des joueurs caennais. Avertissement : Comme pour chaque joueur évoluant dans des championnats dits mineurs, il faut relativiser les performances de Timo réalisées dans son pays natal au regard du moindre niveau des adversaires mais vous trouverez vous aussi motif à curiosité, j’en suis convaincu.

Le visuel ci-dessous classe les joueurs caennais ainsi que Timo Stavitski selon dix critères offensifs. Le nuancier de couleur représente les quartiles :

comparaison smc.png

Son profil :

  • Il ne tente pas énormément de frappes : 0,95 tirs par 90′ là où les joueurs caennais ne se privent pas 
  • ses frappes sont souvent qualitatives contrairement à la majorité des malherbistes : 0,96 expected goals par 90′ et donc 0,1 expected goals par tir
  • il réalise beaucoup de passes clés : 2,8 ce qui le classe deuxième de ce classement virtuel derrière Féret
  • ses expected assists sont d’un bon niveau avec 0,21 xA par 90′
  • il tente beaucoup de dribbles avec 4,1 par 90′ et en réussit 2,4 ! 
  • il réalise 4,3 centres par match avec un taux de réussite de 28% ce qui laisse envisager une bonne adaptation au jeu caennais

Dribbles, centres, passes clés : et si c’était lui le clone de Karamoh ?

Oskari Karppinen m’a transmis également le graphique ci-dessous représentant l’influence de Timo au sein de son ancienne équipe :

xG_xA_RoPS

On s’aperçoit qu’il était leader en terme d’expected assists mais il est en retrait pour les expected goals.

Le deuxième graphique ci-dessous représente son positionnement au sein de la ligue finlandaise en 2017 où on constate de nouveau ses points forts.

xG_xA_Stavitski.png

L’interrogation désormais est bien sûr comment Timo Stavistki va s’adapter au championnat français. Est-ce qu’il va pouvoir reproduire le même type de performances au sein du SMC ?

Prenons comme exemple Alfredo Morelos, leader dans le précédent graphique des expected assist et expected goals. Il a marché sur le championnat finlandais avec 11 buts en 12 matchs avant d’être transféré aux Glasgow Rangers.

Depuis son arrivée en Ecosse cet été, il a déjà inscrit 10 buts en 20 apparitions.

Pour un transfert évalué à 1,2 millions d’€, le rapport qualité-prix est très bon et les fans de Glasgow l’ont déjà adopté.

Lorsque l’on étudie comme je l’ai fait la ligne de statistiques de Timo Stavistki et qu’on le compare aux standards finlandais et caennais, l’investissement estimé à 600 k€ du staff malherbiste semble clairement rationnel.

Cet article vient conforter l’idée que la prise de risque est maîtrisée.

L’étude des stats traditionnelles et avancées peut être vraiment utile pour le scouting dans les championnats mineurs pour dégoter les joueurs sous évalués ou à fort potentiel.

Timo n’a plus qu’à suivre le même exemple d’adaptation que Morelos. 

Sources

@oskarikarppinen

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-1-bordeaux-replonge-contre-caen-apres-un-mauvais-geste-de-paul-baysse/867506

sportacaen.fr

InStat

whoscored

Je vous conseille la lecture du dernier rapport du cies qui traite des réseaux de recrutements : http://www.football-observatory.com/IMG/sites/mr/mr31/fr/phone/index.html

Auteur : statmalherbe

Fanalyste surcoté sublimant les zéro-zéro pour y voir de belles choses, comme pastis. Je suis un génuflecteur de la construction en u vers l'extérieur sans pénétration axiale du SMC. On me dit souvent que je suis pédant quand je m’excuse d’être pédant. Oui, parce que je parle comme un vieux avec des expressions de vieux alors que je suis né le même jour que Jean Calvé (qui a un prénom de vieux)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s