Caen 3 – Nantes 2 : l’analyse

Le Stade Malherbe de Caen vient de remporter ce dimanche sa première victoire à domicile en 2018. C’est également la première fois que le club inscrit trois buts dans le même match cette saison. De quoi redonner le moral aux joueurs, staff et fans car avant ce match, Caen présentait la plus mauvaise série en cours en ligue 1 à égalité avec Strasbourg : 1 victoire et 4 défaites. Les trois points pris face à Nantes permettent de relancer une dynamique positive et de prendre cinq points d’avance sur le 18ème et virtuel barragiste : Lille.

Cette victoire est en trompe l’œil car elle a mis en avant les même difficultés caennaises rencontrées depuis le début de la saison : la création (et la finition) d’occasions nettes dans le jeu. Les buts inscrits dimanche l’ont tous été sur coups de pieds arrêtés. Caen totalise donc toujours 10 buts dans le jeu (dont 2 CSC), 3 buts sur coups de pieds arrêtés, 5 penaltys : soit la 20ème, 15ème et 6ème place de ligue 1.

Caen retournera à l’entrainement revigoré mentalement mais avec les mêmes problématiques à résoudre.

Le 1-4-4-2 losange

Pour affronter Nantes, Patrice Garande a choisi d’aligner une composition de départ organisé en 1-4-4-2 ou 1-4-2-1-2 avec un milieu en losange comme face à Bordeaux le 16 janvier dernier. Car comme face à Bordeaux, le coach caennais s’attendait à tenir le ballon grâce à ses milieux car il pouvait anticiper sans se tromper que les canaris, fidèles à leur principe de jeu, laissent la possession à leur adversaire. Et il ne s’est pas trompé. Jusqu’à la 81ème minute et le but vainqueur de Da Silva, la possession était en faveur du Stade Malherbe avec 54%. Les 10 dernières minutes furent à l’avantage des nantais avec 74% de possession, mais les caennais résistèrent à l’orage.

composmc

Des différences sont tout de même à noter dans le milieu en losange en comparaison du match face aux girondins. Sankoh n’était pas titularisé devant la défense, Bennasser endossait le rôle de milieu récupérateur et par ricochet les milieux excentrés étaient Peeters et Féret. Le milieu le plus avancé restait Ronny Rodelin. La densité axiale voulue aurait dû permettre de verrouiller l’axe mais le Stade Malherbe a tout de même encaissait deux buts dans le jeu provenant de deux passes clés en profondeur issues des half spaces.

Nantes a de nouveau montré tout son savoir-faire durant la rencontre. Elle a défendu de manière compacte et mobile. La coordination entre les joueurs fut impressionnante pour fermer les intervalles et pousser les caennais à utiliser les côtés.

carte de chaleur

Le système nantais utilisé pour rationaliser les espaces était un 1-4-2-3-1 :

componantes

Le rôle des latéraux

Pour une fois, les ballons touchés côté droit ont été plus nombreux que côté gauche : 38,1 % contre 37,2%. Vincent Bessat s’est beaucoup moins projeté que son coéquipier Romain Genevois. Pourtant l’animation avec un milieu en losange repose pour beaucoup sur les latéraux car ils sont déterminants dans l’exploitation de la largeur du fait de la densité axiale.

Carte de chaleur de Romain Genevois vs Vincent Bessat :

 

L’apport offensif de Vincent Bessat mis en exergue dans sa ligne de stats ne plaide pas en sa faveur : 2 centres contre 8 pour Genevois

centres

Défensivement, Vincent Bessat n’a gagné que 5 duels sur 12 disputés et a perdu 4 ballons anormalement. Ses difficultés s’expliquent par la très bonne performance de son adversaire direct : Yacine Bammou qui a inscrit son nom deux fois sur le tableau d’affichage.

Sur le premier but, suite à une relance directe de Djidji dans un half space, Sala reçoit le ballon et entraîne avec lui Da Silva pour le cadrer.

Djiku suit le mouvement pour couvrir la zone et pour emmener le bloc défensif côté ballon mais libère de l’espace dans son dos.

Bammou s’engouffre dans l’espace créé alors que Vincent Bessat n’a pas libéré le côté opposé et n’a pas basculé côté ballon car il s’était écarté quelques secondes auparavant pour participé à l’offensive.

La couverture de Peeters est absente. Le losange n’est plus formé, il n’y a pas de densité axiale, le système n’est plus équilibré.

Sala revient dans l’axe et délivre une passe décisive en profondeur.

IMG_2722

Nantes vient encore de frapper avec une action typique de l’identité de jeu introduite par Ranieri. Le ballon chemine rapidement de la récupération à la finition en impliquant des joueurs ayant un gros volume athlétique capable d’assurer un repli défensif. Bammou sur l’action fait un sprint de 70 mètres !

Par un jeu direct, les joueurs nantais ont réussi à exploiter rapidement les espaces créés en court circuitant le rôle défensif des attaquants et milieux caennais lors d’une transition défensive caennaise mal maîtrisée.

Sur le second but nantais, après une séquence indigeste de ballons longs rendus des deux équipes, Adrien Thomasson exploite une mauvaise coordination des défenseurs caennais. Quatre défenseurs se tiennent en quelques mètres proches de Thomasson et Rongier. Vincent Bessat est attiré par la menace axiale de Rongier qui semble être délaissé par Djiku. Thomasson lit bien le jeu et délivre une passe décisive pour Bammou. Au regard de la situation de jeu, on peut s’étonner de l’absence de sprint de Peeters qui aurait pu coller Bammou.

IMG_2725

Par une récupération haute et un jeu encore une fois direct, la défense caennaise n’arrive pas à stopper l’action nantaise. Le repli défensif caennais et les couvertures mutuelles ne sont pas efficientes.

La complémentarité Rodelin-Santini-Crivelli

Dans le système en losange, la complémentarité entre ces trois derniers est indispensable. Hélas le Stade Malherbe s’est procuré seulement 0,38 expected goals dans le jeu, preuve que l’animation offensive n’a pas été performante.

Ronny Rodelin, dans un rôle de numéro dix devait se connecter avec les attaquants Crivelli et Santini. Ronny Rodelin a rendu une bonne ligne de stats : 65 ballons touchés, 32 passes réussies (76%), 2 frappes cadrées, 3 dribbles réussis /4, 9 duels gagnés sur 20.

En revanche les stats des deux attaquants sont perfectibles. Crivelli n’a pas pesé avec le ballon : seulement 18 ballons touchés, 6 passes (60%), 3 duels gagnés /12. Son jeu sans ballon aura néanmoins servi avec l’obtention d’un penalty d’abord mais il a surtout permis de soulager Santini.

Crivelli

Les défenseurs nantais ont dû surveiller et se battre face à deux joueurs aimant les duels notamment aériens. Ivan Santini a donc partagé son rôle habituel de pivot et  en a profité pour toucher plus de ballons que d’habitude (42). Mais son apport dans le jeu et sa finition ne furent pas au rendez-vous : 2 tirs (1 contré et 1 cadré frappé à plus de 40 mètres…). Cela ne l’a pas non plus empêché de perdre 9 ballons anormalement (5,6 en moyenne cette saison).

Dans l’animation d’un système en 1-4-4-2, un des deux attaquants doit décrocher, pour remettre soit au 10 soit à l’autre attaquant pour ensuite prendre la profondeur. Si on a vu de la mobilité chez Crivelli et Santini pour proposer une solution au porteur de balle, nous n’avons pas observé de combinaison.

Au regard du match de dimanche, la question de leur complémentarité risque d’être le fil rouge de cette fin de saison si Patrice Garande continue a les titulariser côte à côte. Car peut-on être complémentaire lorsque l’on est semblable ?

 

Sources : 

whoscored // sofascore

 

Auteur : statmalherbe

Fanalyste surcoté sublimant les zéro-zéro pour y voir de belles choses, comme pastis. Je suis un génuflecteur de la construction en u vers l'extérieur sans pénétration axiale du SMC. On me dit souvent que je suis pédant quand je m’excuse d’être pédant. Oui, parce que je parle comme un vieux avec des expressions de vieux alors que je suis né le même jour que Jean Calvé (qui a un prénom de vieux)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s