@Guingamp, le débrief à froid

Mister Ménou avait vu juste avec sa prédiction de match nul sans but et j’espère que vous aurez apprécié la rencontre avec un œil différent et que vous vous serez enthousiasmé malgré le score nul et vierge.

tweet

Les plans de jeu

Comme on pouvait s’y attendre, Caen a préféré défendre de manière compacte en densifiant l’axe pour se projeter rapidement vers l’avant dès la récupération du ballon. La possession de balles a donc été favorable aux guingampais avec 64% et 649 passes.

Patrice Garande a opté pour un 1-5-3-2 en situation de défense ce qui a gêné considérablement l’animation offensive des guingampais.

Antoine Kombouaré a aligné de nouveau un schéma en 1-4-2-3-1 avec une bonne assise défensive mais comme indiqué avant le match, les joueurs bretons sont beaucoup plus dangereux lorsque des situations de transitions rapides se présentent. Malherbe ne lui a jamais offert ce type d’opportunités en prenant très peu de risques hormis sur les coups de pied arrêtés où les défenseurs centraux caennais étaient aux avants postes.

Guingamp a éprouvé les pires difficultés pour se montrer menaçant lors d’attaques placées. Les joueurs bretons ont été incapable d’apporter une supériorité numérique avec un jeu de possession malgré l’apport de Grenier. Les défenseurs centraux et le double pivot se sont peu projetés. Antoine Kombouaré pestait d’ailleurs contre l’absence de prise de risque de ses joueurs.

L’absence de Diallo a clairement fait défaut et c’est tant mieux pour Malherbe. Lorsque l’on observe la carte de positionnement et le circuit de passes, on s’aperçoit que les quatre joueurs offensifs guingampais ont touché très peu de ballons et étaient très proches de la ligne médiane. Caen, en respectant ses fondamentaux a encore prouvé qu’elle était une équipe difficile à manœuvrer (pour ne pas dire chiante à jouer !).

passmap eag caen

Les regrets caennais

L’hyper verticalité caennaise aurait du payer encore une fois. De nouveau, le Stade Malherbe n’aura pas su convertir ses occasions créées car au regard des expected goals, Malherbe domine avec 0,96 xG contre 0,28 xG pour Guingamp :

La situation la plus qualitative restera celle de Romain Genevois sur corner à la 78ème : 0,35 xG. Mais le leader incontesté des situations de tirs qualitatives sur ce match est un nouveau venu : Stef Peeters. Ce dernier aura tiré quatre fois pour un total de 0,38 expected goals. Cela faisait depuis le 9 septembre qu’il n’avait pas tiré au but. Sa shooting map :

shotting map peeters

On le connaissait jusque là pour sa qualité de passes notamment sur coup de pied arrêté, on ne l’avait pas encore vu se projeter autant vers l’avant. Il semble avoir assimilé la philosophie de jeu caennaise après avoir été couvé par Patrice Garande cet automne.

C’est le troisième match consécutif de Ligue 1 où le joueur belge est titularisé sans sortir en cours de match et ses prestations sont clairement encourageantes : 0,38 xG+0,53 xAssists soit 0,32 xG+xA de moyenne. Si on y ajoute une sécurisation défensive plus limpide que lors des matchs face à Nantes et Saint-Etienne, nous ne sommes pas loin d’avoir le joueur du match caennais.

Auteur : statmalherbe

Fanalyste surcoté sublimant les zéro-zéro pour y voir de belles choses, comme pastis. Je suis un génuflecteur de la construction en u vers l'extérieur sans pénétration axiale du SMC. On me dit souvent que je suis pédant quand je m’excuse d’être pédant. Oui, parce que je parle comme un vieux avec des expressions de vieux alors que je suis né le même jour que Jean Calvé (qui a un prénom de vieux)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s