Le Stade Malherbe de Midtjylland

Le club danois du FC Midtjylland est un club novateur où la data est intégré aux processus de décisions notamment dans le cadre des recrutements. Les statistiques individuelles des joueurs prospectés sont étudiées au moment du pré-recrutement où le recruitment analyst du club va scanner le marché à partir d’un profil déf…

La suite de l’article ▶️ http://www.wearemalherbe.fr/2018/03/15/stade-malherbe-de-midtjylland/

Recruter Timo Stavitski était rationnel

Timo Stavitski a pour la première fois porté le maillot malherbiste lors de la rencontre face à Bordeaux.

Il a réalisé une première prometteuse, avec beaucoup d’abnégation comme à la 61ème où il a taclé dans les pieds de Baysse pour offrir un ballon chaud à Ivan Santini. Aligné à côté de Santini dans un 1-4-1-2-1-2 (alors qu’il occupait le poste de milieu droit en Finlande), Il a beaucoup bougé durant 70′ avant d’être remplacé.

Carte de chaleur de Stavitski @Bordeaux

FullSizeRender

Jeune joueur de 19 ans, il a fait bonne impression au coach caennais dès son arrivée début janvier :

« Timo m’a plutôt fait une bonne impression. Il va vite, il est relativement puissant et il prend la profondeur. Si je décide de le prendre dans le groupe, c’est parce que je suis persuadé qu’il peut nous apporter quelque chose. »

Timo est précoce. Il a déjà engrangé beaucoup de temps de jeu en Finlande pour sa première saison chez les seniors en 2017. Dans son ancien club de RoPS, il s’est installé comme titulaire au poste d’ailier droit. Il a disputé 2 068 minutes en 2017 en 30 apparitions soit 69 minutes en moyenne par match.

Patrice Garande : « C’est très vite, puissant, technique. Il est très percutant dans les un contre un. C’est un joueur de couloir qui travaille beaucoup. Même s’il est jeune et que c’est un recrutement plus pour l’avenir que pour répondre à un besoin immédiat, il jouera s’il est bon. Peu m’importe qu’il ait 18 ans.  »

Avec l’aide d’@oskarikarppinen, fananalyst et blogueur finlandais, j’ai pu avoir accès à ses statistiques finnoises. Prudent, lors de l’annonce de son transfert, l’analyse de ses données et sa prestation de mardi soir m’ont rendu curieux et impatient de le revoir.

Les statistiques qui m’ont été fournies ne permettent pas d’avoir une vision globale de ses performances. Néanmoins, elle donne déjà un aperçu de son potentiel offensif.

J’ai comparé ses statistiques dans les différents registres avec les statistiques des joueurs caennais. Avertissement : Comme pour chaque joueur évoluant dans des championnats dits mineurs, il faut relativiser les performances de Timo réalisées dans son pays natal au regard du moindre niveau des adversaires mais vous trouverez vous aussi motif à curiosité, j’en suis convaincu.

Le visuel ci-dessous classe les joueurs caennais ainsi que Timo Stavitski selon dix critères offensifs. Le nuancier de couleur représente les quartiles :

comparaison smc.png

Son profil :

  • Il ne tente pas énormément de frappes : 0,95 tirs par 90′ là où les joueurs caennais ne se privent pas 
  • ses frappes sont souvent qualitatives contrairement à la majorité des malherbistes : 0,96 expected goals par 90′ et donc 0,1 expected goals par tir
  • il réalise beaucoup de passes clés : 2,8 ce qui le classe deuxième de ce classement virtuel derrière Féret
  • ses expected assists sont d’un bon niveau avec 0,21 xA par 90′
  • il tente beaucoup de dribbles avec 4,1 par 90′ et en réussit 2,4 ! 
  • il réalise 4,3 centres par match avec un taux de réussite de 28% ce qui laisse envisager une bonne adaptation au jeu caennais

Dribbles, centres, passes clés : et si c’était lui le clone de Karamoh ?

Oskari Karppinen m’a transmis également le graphique ci-dessous représentant l’influence de Timo au sein de son ancienne équipe :

xG_xA_RoPS

On s’aperçoit qu’il était leader en terme d’expected assists mais il est en retrait pour les expected goals.

Le deuxième graphique ci-dessous représente son positionnement au sein de la ligue finlandaise en 2017 où on constate de nouveau ses points forts.

xG_xA_Stavitski.png

L’interrogation désormais est bien sûr comment Timo Stavistki va s’adapter au championnat français. Est-ce qu’il va pouvoir reproduire le même type de performances au sein du SMC ?

Prenons comme exemple Alfredo Morelos, leader dans le précédent graphique des expected assist et expected goals. Il a marché sur le championnat finlandais avec 11 buts en 12 matchs avant d’être transféré aux Glasgow Rangers.

Depuis son arrivée en Ecosse cet été, il a déjà inscrit 10 buts en 20 apparitions.

Pour un transfert évalué à 1,2 millions d’€, le rapport qualité-prix est très bon et les fans de Glasgow l’ont déjà adopté.

Lorsque l’on étudie comme je l’ai fait la ligne de statistiques de Timo Stavistki et qu’on le compare aux standards finlandais et caennais, l’investissement estimé à 600 k€ du staff malherbiste semble clairement rationnel.

Cet article vient conforter l’idée que la prise de risque est maîtrisée.

L’étude des stats traditionnelles et avancées peut être vraiment utile pour le scouting dans les championnats mineurs pour dégoter les joueurs sous évalués ou à fort potentiel.

Timo n’a plus qu’à suivre le même exemple d’adaptation que Morelos. 

Sources

@oskarikarppinen

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-1-bordeaux-replonge-contre-caen-apres-un-mauvais-geste-de-paul-baysse/867506

sportacaen.fr

InStat

whoscored

Je vous conseille la lecture du dernier rapport du cies qui traite des réseaux de recrutements : http://www.football-observatory.com/IMG/sites/mr/mr31/fr/phone/index.html

Le profil de Patrick Twumasi

Depuis 2012, il a joué en Lettonie, Russie et maintenant Kazakhstan.


À Astana, il truste les trophées nationaux : 4 championnats de suite.

 

Il a même été élu joueur de l’année par les supporters d’Astana.

Cela fait donc plusieurs années qu’ils s’essayent aux coupes européennes comme cette année où il a flambé en champion’s league puis en phase de poule d’Europe league : 9 buts dont 2 face au Celtic et 1 face à Villareal. Il a également délivré 2 passes décisives, toutes face à Villareal. Sa ligne de stats lors de ces compétitions : il tire souvent au but avec 3,5 tirs / 90, aime dribbler avec 1,3 dribble réussi sur 3 tentés par 90, va au duel mais en remporte peu : 3,8 et 35% de réussite. 

Nous retrouverons les joueurs d’Astana en Europa league, puisqu’ils se sont qualifiés et joueront le sporting en février prochain.

En 145 matchs depuis 2012, (il a debuté sa carrière eurasienne à 18 ans) il a marqué à 56 reprises !


En championnat, cette saison (la saison s’est clôturée fin 2017), il a inscrit 13 buts et délivré 6 passes décisives.

Milieu droit le plus souvent, il peut également joué milieu gauche en faux pied, milieu centre ou attaquant.


Son rendement dans des championnats mineurs peut poser la question de la faiblesse des adversaires rencontrés mais ses récentes performances en compétitions européennes attirent l’œil, surtout pour les clubs du big five cherchant à se renforcer en janvier. Ce sujet sera abordé lors du prochain optaproforum : la transposition des performances des joueurs évoluant dans des championnats mineurs.


Difficile d’aller plus loin pour l’analyse statistique avec un échantillon aussi réduit. 

Les analyses vidéo ci dessous permettent de compléter le jugement.

Ces vidéos confirment qu’il est rapide et aime dribbler quitte à en faire trop. 
Son duo avec son compère d’attaque le congolais Kabananga fonctionne à merveille. 

Difficile d’estimer une acclimatation rapide au jeu des championnats du big five. Il faut avoir en tête qu’il n’a pas reçu de formation européenne. Il a évolué au feu Red Bull Ghana avant d’atterrir en Lettonie.

Il fait partir des joueurs ayant la plus forte valeur marchande au Kazakhstan : 2 millions d’€. 


On parle d’une offre avoisinant les 3 millions d’€ de Bursaspor et 5 millions d’€ de Caen.


Bursazpor avait déjà tenté de le recruter cet été.

Jeune international depuis octobre 2017, il est entré dans la rotation des blacks stars notamment lors du dernier match face à l’Egypte. 

Un certain Edwin Gyasi lui a été préféré au poste de milieu droit. Vous savez ce ghanéen, clone de Karamoh, découvert dans un précédent article et dont la valeur n’est plus que de 600 k€… => Profil d’Edwin Gyasi

Sources :

WhoScored 

Transfermarkt 

Soccerway

SofaScore 

http://footy-ghana.com/2018/01/caen-enter-race-3m-euro-rated-patrick-twumasi-report/

https://footballski.fr/2017-un-an-de-football-au-kazakhstan

Le Profil de Majeed Waris

Le joueur lorientais est annoncé comme partant. Il est suivi par plusieurs clubs notamment le Stade Malherbe de Caen. J’ai tenté rapidement de résumer son profil.

C’est un attaquant complet, polyvalent qui se déplace beaucoup sur le front de l’attaque.

La saison dernière, il a principalement était associé à Moukandjo.

équipe de Lorient face à Caen le 2 avril 2017 :

Waris aime évolué côté gauche alors qu’il est droitier. Faux pied, il aime revenir vers l’intérieur pour dribbler, frapper ou trouver des lignes de passes.

carte de chaleur face à Caen le 2 avril 2017 :

En ligue 1, il était très influent avec des stats offensives au-dessus de la norme :

  • 0,39 but/90
  • 0,41 xG/90
  • 2,62 tir/90
  • 0,15 passes d/90
  • 0,12 xA/90
  • 0,95 passes clés/90

Ses spots de tirs sont essentiellement pris dans la surface. Ses buts proviennent de situations à très fort danger.

Shotmap avec Lorient en ligue1, la taille des bulles indique la probabilité de marquer :



Il est donc dépendant de la qualité des passes clés de ses coéquipiers ce qui le rapproche de Santini et les difficultés actuelles caennaises…

Il sous performe au regard de ses expected goals car ce n’est pas un bon finisseur. Il a raté 13 grosses occasions la saison passée => 4ème de ligue 1 derrière Cavani, Pléa et Karamoh.


C’est en revanche un bon passeur donnant de la valeur ajoutée à la chaîne de possession : 0,17 xG Buildup / 90.

Attention tout de même à son repli défensif.

La complémentarité avec Santini est théoriquement possible. Surtout que son registre est un jeu en passes courtes qui peut faire évoluer le plan de jeu caennais où la verticalité est de mise.

Il apprécie les duels 1v1.

gif.gif

gif (1).gif

Avec l’arrivée de Mickaël Landreau comme entraîneur, le dispositif tactique a évolué chez les merlus. Depuis le début de la saison il a évolué côté gauche dans un 4-3-3 ou en pointe dans un 4-2-3-1. Mais ses performances ne sont plus au rendez-vous. En 4-4-2 la saison passée, ses points forts étaient davantage mis en exergue.

Son arrivée posera la question du changement de dispositif tactique avec Rodelin qui reviendrait à un rôle sur le couloir droit (?) comme lors de sa première saison caennaise pourtant la moins enthousiasmante. Avec Waris, le jeu caennais risque de continuer de pencher côté gauche.

Au regard des performances de Waris, il est illogique de le voir évoluer en Ligue 2. Il aurait dû partir dès l’été dernier et il en est conscient. ce qui peut expliquer également son faible rendement depuis 6 mois.

Caen fait partir des candidats pour ce mois de janvier mais les prétendants sont nombreux.

Sources :

SofaScore 

Understat 

WhoScored 

A la poursuite du futur joueur de profondeur caennais

Patrice Garande : « Je souhaite avoir un attaquant de profondeur. Après, est-ce qu’on va le faire, je ne sais pas. Je vais voir mon président et on va parler de ça. Quand on a commencé la saison je voulais un attaquant d’un certain profil. Je trouve qu’il nous manque quelque chose dans la profondeur. Il y en a qui pourrait rendre l’équipe encore plus performante. On n’a pas le profil d’un garçon comme Yann Karamoh dans notre effectif. Ça pourrait me permettre de gérer des semaines à trois matchs, de poser aussi des problèmes aux adversaires en fonction des adversaires contre qui l’on joue.

Je ne souhaite pas un attaquant pour en remplacer un autre. C’est juste une question de profil pour rendre encore l’équipe plus compétitive. »

France Bleu, 19 novembre 2017, par Olivier Duc

Coach Garande a exprimé son souhait de trouver un profil qui manque cruellement aujourd’hui : un joueur capable de prendre la profondeur et de marquer. Car aujourd’hui, seuls Santini, Rodelin et Da Silva ont marqué. Si l’entraîneur caennais salue l’état d’esprit de tous, l’ajout d’un joueur du type Karamoh serait un réel plus.

Le process du scoutisme démarre par l’expression du besoin provenant du coach. Ce dernier recherche un profil nécessaire à l’identité de jeu qu’il veut produire. Le coach et le directeur sportif s’entendent sur un profil. Les scouts se mettent au travail pour dénicher un joueur correspondant aux besoins de l’équipe. Le joueur trouvé dans ce cas n’est pas un choix par défaut provenant d’une proposition d’un agent. Son recrutement est le fruit d’un travail de plus longue haleine où la prise de décision finale a été rationalisée.

C’est ici que les statistiques ont toutes leur place. Elles sont utilisées pour rationaliser le recrutement et éviter les échecs très nombreux dans le football. Plusieurs plateformes existent pour outiller les scouts. Tous les joueurs professionnels de la planète sont recensés avec vidéos et stats disponibles. Le big data est à l’œuvre et révolutionne les pratiques.

C’est la course à l’armement dans les clubs. Arsenal a joué les pionniers. Les budgets consacrés en premier league sont importants. Ils sont à la mesure des enjeux. Investir dans un budget scout conséquent, c’est minimiser les risques d’un échec industriel lors du recrutement de plus en plus onéreux d’un futur joueur.

Il était donc logique que je m’essaye à ce travail de prospection avec la prospection d’un clone de Karamoh. Football manager est dans les cartons, il est temps de passer du virtuel au réel !

Pour ce faire, j’ai pu collecter des données pour 16 championnats :

map

Le profil type

karamoh

Yann Karamoh a été l’une des révélations de Ligue 1 la saison dernière. A 18 ans, il a été bluffant en totalisant 5 buts et 4 passes décisives. Il a bénéficié d’un temps de jeu important pour sa première saison où il a pris des responsabilités dans le jeu en se procurant des situations de tirs et en étant un passeur clé. Son jeu est percutant car il aime dribbler.

Pressé et ambitieux, il est parti sous d’autres cieux à l’Inter Milan et son apport 2016/2017 manque à son ancien club.

Le profil recherché est donc :

  • un joueur polyvalent pouvant jouer milieu dans les couloirs et attaquant.
  • un joueur influent qui tire 2,4 fois par match et réalise 1 passe clé par match (passe aboutissant à un tir) soit une contribution aux tirs de 3,4 par 90 minutes
  • un passeur décisif avec 0,2 passe décisive par 90 minutes dont 0,1 issu d’un centre
  • il sait dribbler ses adversaires avec 1,8 dribble gagné

La recherche

J’ai tout d’abord compilé les stats de joueurs polyvalents (milieu et attaquant) évoluant parmi 16 championnats et ayant cumulé plus de 10 apparitions en 2016/2017 soit 428 joueurs.

Les quatre critères retenus pour dégoter une copie presque conforme de Karamoh sont :

  • la contribution aux tirs
  • la contribution aux buts
  • les passes décisives issues d’un centre
  • les dribbles réussis

Pour hiérarchiser les résultats, j’ai utilisé un dendrogramme comme @OMalytics avait pu le réaliser lors de sa recherche d’un autre Giroud pour l’OM. Cette méthode permet de présenter les données selon des nœuds représentant des regroupements auxquels les données appartiennent. Elle permet d’identifier des groupes homogènes au sein d’un ensemble de données.

La lecture se fait verticalement mais surtout horizontalement, la similarité des joueurs dépend de la distance à laquelle leurs branches se rejoignent. La proximité verticale en découle.

Le dendrogramme des joueurs les plus proches de Karamoh est ci-dessous :

dendo

Les joueurs les plus proches de Karamoh sont : Juan Cuadrado de la Juventus, Marko Arnautovic de West Ham ou encore Alexandre Pato de Villarreal. Ces joueurs sont hors de hors de propos. Ils sont inaccessibles pour le Stade Malherbe.

Ces joueurs au fort pedigree sont présents grâce à leur contribution aux buts qui avoisinent celles de Karamoh à Caen et aussi par mon choix d’étudier également les joueurs des grands championnats européens. J’aurai pu relancer une hiérarchisation sans ces critères mais ce serait se priver de l’étude des autres joueurs présents dans la visualisation qui pourraient être dans les cordes du Stade Malherbe.

Et notamment du joueur suivant : Edwin Gyasi.

Edwin Gyasi

MQkhHWLS

Il joue à Aalesund en Norvège. Il a 26 ans, est né à Amsterdam mais a opté pour la sélection ghanéenne. Il évolue le plus souvent milieu droit. C’est un faux pied (gaucher qui joue sur l’aile droite).

Ses lignes de stats sont équivalentes à Karamoh à la différence près qu’il est plus mature. Il est régulier depuis qu’il est en Norvège. Ces deux dernières années, il a marqué douze buts dont 10 dans le jeu. Il a délivré 8 passes décisives. Il aime dribbler tout comme Karamoh mais avec plus de réussite et moins de tentatives.

Il n’a pas su percer aux Pays-Bas et s’est exilé en Norvège où il s’épanouit pleinement.

mouve

Il est désormais international depuis septembre 2017. Le néo Black Star a même inscrit 1 but face à l’Egypte pour sa deuxième apparition le 12 novembre dernier lors d’un match comptant pour la qualification pour la coupe du monde en Russie.

C’est un fin dribbleur avec quelques skills sympa :

gif.gif

L’avantage d’un faux pied est de pouvoir revenir vers l’intérieur et de déclencher une frappe :

gif (3).gif

Sa frappe de loin est clairement léthale :

gif (5).gif

gif (6).gif

Je vous recommande de regarder cette vidéo en entier qui suscite l’envie et où on remarque qu’il sait très bien prendre la profondeur :

Le championnat norvégien est terminé depuis le 26 Novembre et son club est relégué. Il est annoncé dans plusieurs clubs anglais de Championship ou Premier League dès janvier :

dep

Sa valeur actuelle est estimée à 700 k€ selon transfermarkt mais on évoque un deal à hauteur de 2,3 millions d’€.

Au regard de ses aptitudes et de ses statistiques, cela semble être un montant raisonnable et rationnel.

Alain Cavéglia n’a plus qu’à appeler  son agent : Mertkan Ondel au +49 172 76 91 903.

Il n’est pas trop tard pour le faire évoluer à D’ornano. Il deviendrait alors le premier joueur caennais recruté en mode 2.0.

Au pire on le regardera sur SFR Sport…

Encore un grand merci à @MalherbePlanete et @MrMenou pour les visuels, idées et relectures.

Sources :

Whoscored.com

https://omalytics.net/2017/07/23/trouver-rapidement-une-alternative-a-olivier-giroud/

https://www.francebleu.fr/sports/football/sm-caen-patrice-garande-souhaite-le-recrutement-d-un-attaquant-de-profondeur-1511116178

wikipédia.fr

transfermarkt.fr

https://ghanasoccernet.com/nottingham-forest-linked-with-norway-based-ghana-winger-edwin-gyasi

www.wessa.net